Phélicia Dell, née pour être designer

« Entrepreneur de l’année 2011 catégorie Emergent », on se le rappelle, le styliste Phélicia continue de foncer. Sur sa route, elle valorise aussi le respect du Droit d’Auteur en Haïti.  

Phélicia Dell a eu la chance d’être entourée d’une mère couturière et d’un père superviseur d’usine de textile. Pas étonnant qu’elle conçoit sa première tenue pour une amie à l’âge de 16 ans.

Ses endroits favoris ont toujours été les galeries d’art, les magasins d’artisanat, les boutiques de luxe et les salles d’exposition de tissu. Très tôt, elle définit alors son idéal : « S’introduire dans le monde de la mode et développer sa connaissance de la conception ».

Un pari que l’originaire de Port-au-Prince a gagné haut la main puisqu’elle a lancé depuis 2006 sa propre ligne : « Vèvè Collections » avec 25 robes de cocktail perles. Phélicia fait dorénavant partie de ces quelques designers haïtiens possédant leur propre atelier.

Elle a reçu plusieurs distinctions, entre autres, des organisations « Femmes en démocratie » et « Voix Essentielles » connue à l’origine sous le nom « Vital Voices » aux États-Unis. Phélicia a été reconnue, par Diane Von Furstenberg, comme le meilleur concepteur de sac-à-mains émergents en 2009. Deux ans plus tard, elle a aussi été honorée par « l’île du monde » pour la meilleure conception de la mode et de la culture.

En 2010, le « Daily Beast » l’a reconnue parmi les 150 personnes qui secouent leur monde. Depuis 2013, « Vèvè collections » représente l’une des meilleures entreprises commerciales en Haïti.

Aujourd’hui, une grande quantité de ses créations sont fabriquées sur commande pour les célébrités qui composent sa liste de clients.

Le styliste a consacré beaucoup d’efforts pour arriver là : Cours en couture, études en marketing et commercialisation de la mode, sans oublier la passion, la patience et d’innombrables sacrifices consentis. Rien n’était gagné d’avance.

Ses réalisations décorent les grandes vitrines et les grandes maisons des Etats-Unis et d’Europe. Tout à l’honneur d’Haïti. Phélicia croit dans une Haïti belle qui à des potentialités et une richesse à vendre. Mais si ses droits continuent d’être foulés aux pieds, dit-elle, tout ceci serait peine perdue. Protégeons la Culture haïtienne. Respectons le Droit d’auteur.